.
Задать
вопрос

La ville de Nijni Novgorod est fondée en 1221 par le grand-duc Iouri Vsevolodovitch de la principauté de Vladimir-Souzdal, petit-fils du fondateur de la capitale russe Iouri Dolgorouki  comme point d'appui de la défense des frontières russes contre les Mordves, Tchérémisses et Tatars. La ville a reçu ce nom  Nijni signifie « bas » et Novgorod, la «nouvelle ville», mais historiquement, l'ensemble des deux mots pourrait être traduit comme «la nouvelle ville sur les terres de la basse Volga», jusqu'à l'époque de sa fondation c'était la dernière ville russe aux abords du fleuve.
Les données sur Nijni Novgorod de XIII siècle sont assez pauvres, mais il est connu qu’après la destruction Nijni Novgorod est vite rené.
L’emplacement de la ville determine son futur. Apres l'invasion mongole Nijni Novgorod est mentionné comme le fort centre économique et politique du norde-est russe, restant la citadelle de l’orthodoxe de la région de la Volga. A ce temps-là il devenait souvent l’objet des conflicts dans la répartition des spheres d’influence entre Moscou et Tver’ qui prenaient de l’essor. Plus d’une fois Nijni Novgorod a brulé pour renaître.
De la fin du XV siècle Nijni Novgorod devient la citadelle de Moscou dans la lutte pour le Grand Voie Fluviale.
Quand, en 1509, Ivan III et son fils Vassili III créent le système national de défense contre les Mongols, à Nijni-Novgorod est fondé le Kremlin dont les remparts ont souvent ete assiégés sans jamais être pris. De ses murs en 1612 le citoyen Kouzma  Minine fait son célèbre appel aux concitoyens d'organiser les milices populaires pour aller libérer Moscou des envahisseurs polonaises. Apres les troubles Nijni Novgorod a reçu la possibilité de développer l’agriculture, l’industrie le commerce et la culture. A Nijni Novgorod fonctionne la Foire Makarievskaya, la plus grande dans le pays.
XVIII siècle est caracterisé par l’élévation de Nijni Novgorod comme le centre administratif qui comprend les provinces Vyatskaya, Kostromskaya, Penzenskaya et Alatyrskaya. Cette transformation en “capitale” d’une des régions considérables de la Russie a favorisé le développement de tous les côté de la vie de la ville: industrie, commerce, médicine, culture, science, enseignement et urbanization.
En 1816 le complexe de la Foire Makarievskaya a été incendié après quoi l’ensemble originaire de la Foire a étée élevé sous la direction de l’ingineer Betancour ce qui a bien changé l’aspect  et le caractère de la ville.
Aux années trente du XXe siècle, la ville est rebaptisée Gorki, en l'honneur de l'écrivain Maxime Gorki (Pechkov). Elle est déclarée " fermée " (l'accès était interdit même aux habitants des autres régions de la Russie sans parler des étrangers.
Malgré cet ostracisme géo-social, l'industrie déborde de vie. Le 1 janvier 1932, commence à fonctionner l'usine automobile. Les célèbres GAZ-51, GAZ-63, GAZ-66, " Pobéda " et " Volga " inondent les routes du pays de Kaliningrad à Vladivostok même aujourd'hui. L'usine de Sormovo, fondée en 1849 comme chantier fluvial, agrandit sa production. Elle commence à produire les vaisseaux maritimes et fluviaux. Pendant les années cinquante, un groupe de constructeurs sous direction d'Alekseïev crée un nouveau type des navires maritimes et fluviaux, baptisés " Rakéta " et " Météor ".
Le nom historique de Nijni-Novgorod est restitué après le putsch de 1991 et on le proclame “ouvert”. La ville accueille plus de touristes étrangers, la Foire de Nijni-Novgorod, après des décennies de fermeture, organise des forums et des séminaires, parmi lesquels un des plus grands est le Forum Les Grands Fleuves et plusieurs séminaires sur les automobiles.
A la fin du XX siècle les technolohies de l’information commencent à se développer, beaucoup d’endtreprises commerciales dans le domaine de la communication mobiles, de l’Internet sont ouvertes. Nijni Novgorode devient un des plus grands centres de Russie dans le domaine de IT.
Nijni Novgorod n’est plus “la troisième capitale” et “la poche de la Russie”, mais a pris le nom “la capitale de la Région de la Volga”. Il est le centre de la Région Fédérale de la Volga et en même temps la plus grande ville de la région.
Nijni Novgorod moderne – c’est 8 arrondissement: dans la partie haute – Nijégorodski, Sovetski, Priokski, dans la pertie basse – Kanavinski, Avtozavodski, Sormovski, Moskovski et Lininski.
Vue du ciel, la ville présente un développement urbain d'une symétrie presque parfaite, car elle s'est étalée en proportion égale sur chacune des deux rives de l'Oka. Le développement architectural commence sur le Talus de la Volga (Voljski Otkos), avec le Kremlin. Les plus importantes rues se sont organisées de façon radiale : les rues Minine, Bolchaïa Pokrovskaïa, Varvarskaïa, Alekséevskaïa et le quai de la Volga semblent rebondir des murs du Kremlin comme les rayons du soleil.
Du quai Féodorovski s'ouvre une des plus belles vues de la ville. Le confluant magique et impérial, avec de l'eau à perte de vue, sur lequel domine la Cathédrale Saint Alexandre Nevski et la Foire, le pont Kanavinski plein de voitures passant à toute vitesse, l'église Stroganoff à flanc de la colline, au loin, les immeubles bâtis récemment grattant les nuages et bien sûr le soleil majestueux qui se couche.

partager avec les amis:
d’utilisateur:
Mot de passe:
Mot de passe oublie?

Inscription


d’utilisateur:*
Mot de passe:*
Confirmation du mot de passe:*
E-mail:*
Prénom, nom:*
Adresse:*
Téléphone:
* — Obligatoires